gribouiller


gribouiller

gribouiller [ gribuje ] v. <conjug. : 1>
• 1611; néerl. kriebelen, ou var. de grabouiller, dial.
1 V. intr. (fin XVIIe) Faire des gribouillages. barbouiller, griffonner. Enfant qui gribouille sur les murs.
2 V. tr. Écrire, dessiner de manière confuse. Il gribouilla quelques notes sur un carnet. P. p. adj. Message gribouillé.
⊗ CONTR. Calligraphier.

gribouiller verbe transitif (néerlandais kriebelen) Peindre, dessiner, écrire quelque chose d'une manière confuse sur une surface : Gribouiller quelques phrases sur un papier. Remplir quelque chose de gribouillages ; barbouiller : Gribouiller un mur.gribouiller (synonymes) verbe transitif (néerlandais kriebelen) Peindre, dessiner, écrire quelque chose d'une manière confuse sur une surface
Synonymes :
Remplir quelque chose de gribouillages ; barbouiller
Synonymes :
- peinturlurer (familier)
gribouiller verbe intransitif Faire des gribouillages : Enfant qui gribouille sur les murs.

gribouiller
v.
d1./d v. intr. Faire des gribouillages (sens 1).
d2./d v. tr. Dessiner ou écrire grossièrement, hâtivement. Gribouiller une caricature. Syn. griffonner.

⇒GRIBOUILLER, verbe trans.
A. — Tracer de façon maladroite, confuse ou au hasard des caractères d'écriture, des signes graphiques quelconques. Synon. barbouiller, griffonner. Son écriture se dilua : elle gribouillait les fins de mots, sautait les accents et la ponctuation (MONTHERL., Lépreuses, 1939, p. 1378). J'aimais gribouiller sur des feuilles blanches des phrases ou des dessins : mais je savais ne fabriquer alors que de faux objets (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 47) :
L'homme de quarante ans ne fait que broder des variations sur le thème fixé dès la petite enfance. Les dessins qu'on gribouille en cachette, à dix ans, trouvent leur accomplissement vingt ans, trente ans plus tard.
GREEN, Journal, 1944, p. 104.
Absol. Mademoiselle, est-ce que vous me permettrez d'ajouter un troisième griffonnage aux deux griffonnages hideux que je vous envoie? Didine et Charlot ont gribouillé à l'envi, comme vous voyez; et je vous demande grâce pour eux comme pour moi (HUGO, Corresp., 1832, p. 512). V. griffonnage ex.
En partic. [Pour qualifier de façon dépréc. ou iron. la forme ou le contenu d'un texte] Je ne sais ce que j'ai gribouillé, mes idées sont gênées, mal à l'aise, comme prises à la patte, et se débattant bizarrement dans ma tête (E. DE GUÉRIN, Journal, 1838, p. 146). Quelqu'un me surprit à gribouiller une réponse versifiée (SARTRE, Mots, 1964, p. 116).
Absol. [Pour qualifier de façon dépréc. ou iron. l'activité d'un écrivain ou d'un peintre] Ma nuit se passe, comme toujours à gribouiller (SAND, Corresp., t. 2, 1839, p. 121).
B. — Qqn gribouille qqc. à qqn. Écrire à quelqu'un en gribouillant (au sens A). Synon. griffonner. Je te gribouille ceci en hâte, au galop, pour que tu aies mon impression toute chaude (HUGO, Corresp., 1863, p. 443). Je ne me rappelle plus très bien ce que je t'ai dit hier matin, me dit-il, mais qu'importe. Il y a trois jours, je t'ai gribouillé un certain nombre de choses là-dessus. J'espère que c'est lisible (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 344).
C. — Couvrir (quelque chose) de gribouillages. Vermillon avait contracté, à côté de lui, le goût de la peinture (...) saisi par une rage de gribouiller du papier, il s'était mis à arracher des plumes aux malheureuses poules du portier, à les tremper dans le ruisseau (GONCOURT, Man. Salomon, 1867, p. 144).
Rem. La docum. atteste un emploi où le suj. désigne ce qui constitue le gribouillage. C'est, devant ma vue, comme des traits à la plume qui gribouillent et raturent le champ blême (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 245).
Prononc. et Orth. : [], (il) gribouille []. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1. 1611 « gargouiller (en parlant des intestins) » (COTGR.); 2. av. 1700 « écrire, peindre d'une manière confuse » (E. GHÉRARDI, Théâtre italien, 377 ds DG). Empr. du néerl. kriebelen onomat. « fourmiller, démanger; griffonner » avec substitution du suff. -ouiller plus expressif en fr. que le suff. dimin. -eler. Bien que l'on n'ait pas d'attest. ant. au XVIIe s., tout laisse à penser que le mot existait déjà au XVIe s. (cf. gribouille et gribouillis). Le sens 1er du néerl. « être agité par des mouvements incontrôlés » apparaît dans 1, v. aussi gribouillis (sens 1), gribouille, cf. FEW t. 16, p. 386-387. Fréq. abs. littér. : 29. Bbg. SAIN. Sources t. 2 1972 [1925], p. 291; t. 3 1972 [1930], pp. 308-312.

gribouiller [gʀibuje] v.
ÉTYM. Av. 1700; « gargouiller », 1611; p.-ê. déjà XVIe (→ Gribouille, gribouillis); p.-ê. du néerl. kriebelen « fourmiller, griffonner », ou var. de l'anc. v. grabouiller, du moy. néerl. (→ Grabuge). Quelle qu'en soit l'orig., le terme apparaît (Guiraud) comme composé de gripper « griffer » et bouiller « brouiller » (jeu qui consiste à saisir qqch.). → Gripper; bouiller et aussi gribouillette, gribouillis (comme n. de diable), gribouri.
1 V. intr. Faire des gribouillages ( Griffonner), et, péj., faire un mauvais dessin, une mauvaise peinture ( Barbouiller). || Empêcher un enfant de gribouiller sur les murs. || Il ne peint pas, il gribouille.
2 V. tr. a Écrire, dessiner (qqch.) de manière confuse. || Gribouiller une lettre. || Gribouiller une phrase sur un carnet.Écrire en hâte et mal (à qqn). || « Je gribouille ceci en hâte, au galop… » (Hugo, Correspondance, in T. L. F.).
b Couvrir (un support) de gribouillages. || Cet enfant aime gribouiller du papier.
——————
gribouillé, ée p. p. adj.
|| Mot gribouillé, à peine lisible.Couvert de gribouillages. || Une page gribouillée. || Un mur gribouillé d'inscriptions.
DÉR. Gribouillage, gribouillette, gribouilleur, gribouillis.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • GRIBOUILLER — v. tr. écrire, dessiner, peindre quelque chose d’une manière confuse et informe. Gribouiller une lettre, un paysage. Absolument, Il ne saura jamais que gribouiller …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • gribouiller — (gri bou llé, ll mouillées, et non gri bou yé) 1°   V. n. Faire du gribouillage. 2°   V. a. Écrire en gribouillage. Gribouiller son devoir. Une lettre gribouillée.    L actif n est pas dans le Dictionnaire de l Académie. ÉTYMOLOGIE    Wallon,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • GRIBOUILLER — v. n. Faire du gribouillage. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • gribouiller —    Il gribouille ; dites, il barbouille , v …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage

  • gribouiller — vt. => Griffonner …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • gribouillage — [ gribujaʒ ] n. m. • 1741; de gribouiller ♦ Dessin informe comparable aux premières productions graphiques des jeunes enfants. ⇒ gribouillis. ♢ Écriture informe, illisible. ⇒ griffonnage. « Un gribouillage presque illisible » (Montherlant). ●… …   Encyclopédie Universelle

  • griffonner — [ grifɔne ] v. tr. <conjug. : 1> • 1555 au p. p.; de griffer 1 ♦ Écrire (qqch.) d une manière confuse, peu lisible. Griffonner son nom sur un bout de papier. Les médecins qui « griffonnent, dit on, des ordonnances illisibles » (Romains). ♢… …   Encyclopédie Universelle

  • barbouiller — [ barbuje ] v. tr. <conjug. : 1> • XV e sens 4; p. ê. de barboter avec substit. de finale d apr. des v. comme brouiller, souiller 1 ♦ Couvrir d une substance salissante. ⇒ salir; couvrir, maculer, souiller, tacher; fam. saloper. Barbouiller …   Encyclopédie Universelle

  • écrire — [ ekrir ] v. tr. <conjug. : 39> • escrire v. 1050; lat. scribere I ♦ 1 ♦ Tracer (des signes d écriture, un ensemble organisé de ces signes). Écrire une phrase. « Ces trois mots écrits au crayon, et tracés d une main rapide et ferme »… …   Encyclopédie Universelle

  • gribouille — [ gribuj ] n. m. • 1548 nom d un personnage naïf et sot; de gribouiller ♦ Personne naïve et mal avisée qui se jette stupidement dans les ennuis, les maux mêmes qu elle voulait éviter. Une politique de gribouille. Des gribouilles. ● gribouille nom …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.